Les inondations en Angleterre

  1. Causes des nombreuses inondations en Angleterre

1.1 Les types d’inondations qui affectent l’Angleterre

1.1.1 Les crues lentes fluviales

La crue lente fluviale est la crue la plus souvent vue. Heureusement, elle est la moins dangereuse de tous les types de crues. Ceci-dit, il n’y a pas de morts humaines lors de ce type d’inondation. Après des mois, voir des semaines de précipitations, les dommages sont surtout liés à la hauteur de l’eau dans les fleuves. Donc, ce sont les infrastructures ainsi que les habitations qui sont le plus en danger. (3)

 

1.1.2 Les crues lentes de nappe

Une crue lente de nappe, c’est une remontée des nappes phréatiques. Cela inonde les vallées. Lorsque les nappes phréatiques sont pleines, elles remontent et inondent, par exemple, des vallées. À la suite de cette inondation très longue, cela peut prendre un mois, voir plusieurs mois à ce que les eaux retournent à leur niveau de base. Dans ce même sens, le plus grand danger est le fait que les infrastructures inondées auront un séjour de plusieurs semaines ou mois sous les eaux. (3)

 

1.1.3 Les inondations torrentielles

Les inondations torrentielles ou bien les crues éclairs sont un type différent d’inondation. Tout d’abord, une crue torrentielle se différencie des autres types, car elle se crée dans un relief en montagne. Lorsqu’il y a une pluie abondante en montagne et qu’il y a des déversements dans le bas de la montagne, il s’agit bel et bien d’une inondation torrentielle. Elle balaye absolument tout sur son passage en raison de la vitesse et de la puissance qu’elle a. Le mélange de ces deux aspects la rend très dangereuse. Tout compte fait, c’est la formation de boue lorsque le sol est plein qui ramasse tout sur son passage. Par conséquent, en milieu urbain aussi cela peut se produire. Dans ce genre de relief comme Cheviot Hills, en Angleterre, il est très dangereux de s’y promener en temps très pluvieux ou d’orages violents. (3)

 

1.1.4 Les inondations littorales

Ce type d’inondations se produit surtout lors d’hiver très pluvieux et humides. Les inondations littorales arrivent lorsqu’une crue prend contact avec une marée élevée. Cela fait en sorte que l’eau s’élève puisque les écoulements sont empêchés. Cette inondation affecte surtout tout ce qui est autour de ce contact entre les eaux. Heureusement, l’inondation littorale est beaucoup moins dévastatrice que l’inondation torrentielle. (3)

 

1.2 Changements climatiques

1.2.1 Augmentation des températures

L’augmentation des températures augmentera la température de la mer ainsi que celle de l’air. Comme la fréquence et l’intensité des événements extrêmes tels les orages violents et les tempêtes seront augmentées, la mer en sera affectée. Les tempêtes causeront de grands problèmes d’inondation. Comme l’Angleterre est entourée d’eau en grande partie, les prochaines années seront dangereuses pour ce pays. Les changements climatiques poussant ces températures aux extrêmes, il y aura non seulement plus d’inondation, mais elles seront plus dévastatrices que dans le passé. (2 et 4)

 

1.2.2 Monté du niveau de la mer

La montée du niveau de la mer créera des inondations importantes aux bords de la mer. Cette mer submergera donc, en causes des inondations, des dégâts importants au niveau des abords du pays, c’est-à-dire que les infrastructures près des cotes seront touchées par ces inondations. En ce moment, l’Angleterre craint réellement les prochaines années. Avec les pluies abondantes et le niveau de la mer s’élevant, l’Angleterre risque d’être de plus en plus engloutie sous la mer d’ici le prochain siècle. (2, 4 et 6)

 

1.2.3 L’augmentation d’orages et de précipitations intenses

L’accroissement du taux d’orages et de précipitations intense sera principalement causé par le réchauffement climatique. Par contre, quant à lui, il aura le plus d’effet sur le niveau de la mer. Avec les précipitations de plus en plus abondantes, les sols sont déjà remplis d’eau. Le surplus d’eau va donc se glisser par-dessus le terrain et alors inonder de petites surfaces. Le plus gros problème vient quant à lui de cela mélangé avec les tempêtes créant des inondations sur un sol déjà rempli. (2 et 4)

 

1.3 La topographie de l’Angleterre

1.3.1 Une grande partie se trouve sous le niveau de la mer

Il y a 10000 ans, le territoire de l’Angleterre était totalement différent. Il était plus vaste et on était en mesure de s’y rendre à pied. Maintenant, son territoire est en danger. Le niveau de la mer augmente et des inondations sont créées sur ce territoire. Les inondations vont rendre l’existence de l’Angleterre tres difficile. C’est-à-dire que plus le temps ne passe, plus le réchauffement climatique ne mène l’Angleterre sous la mer. En bref, les inondations continuent d’élever le niveau de la mer et si cela continue, l’Angleterre sera perdue dans l’océan. (2, 4 et 6)

 

1.3.2 Les collines et montagnes

En Angleterre, il y a tres peu de montagnes. Seulement dans le nord, il y a des montagnes, mais rien qui ne dépasse plus de 1000 mètres. Contrairement aux montagnes, le relief de l’Angleterre comprend beaucoup de creux. Ces creux dans le sol de l’Angleterre créent facilement des problèmes d’inondation sur le territoire de ce pays. Pour tout dire, l’eau se remplie dans les creux et élimine des partis de territoire de cette façon. Ainsi, ces parties de territoires ne sont plus praticables, voir inutiles.(2 et 4)

 

  1. Conséquences des nombreuses inondations en Angleterre

2.1 Conséquences économiques

2.1.1 Ralentissement de l’économie

L’économie est ralentie par les inondations puisque l’État perd de l’argent. Au lieu d’investir dans de nouvelles infrastructures, le gouvernement de l’Angleterre doit dépenser son argent pour réparer les pertes causées. Par exemple, la tempête ‘’Desmond’’ a causé énormément de pertes au gouvernement Anglais en 2015. Lors de cette tempête, plus de 6,7 milliards d’euros ont servi à la reconstruction des infrastructures anglaises. (5)

 

2.1.2 Coûts reliés aux dommages matériels

Les inondations en Angleterre causent beaucoup de dommages aux infrastructures et obligent beaucoup de personnes à être évacuées des lieux. Des milliards de dollars sont perdu pour que l’Angleterre répare les problèmes causés par la nature. Des mesures par l’état ont même été dévastés par les inondations ce qui a causé non seulement une perte en temps, mais également une grande perte monétaire. (5)

 

2.2 Conséquences environnementales

2.2.1 Débris matériels

Surtout dans les régions plus urbaines de l’Angleterre, les inondations peuvent causer des dommages majeurs aux infrastructures, aux ponts, les habitations, etc. De cette façon, avec ces montées des eaux, ceux-ci peuvent être extrêmement dévastatrices. (7 et 8)

 

2.2.2 La contamination des sols

Comme expliqué précédemment, les inondations peuvent causer des débris matériels par les dommages causés dans les milieux urbains. Ainsi, cela fait en sorte d’apporter des débris tels que des câbles électriques, des ordures, et même des produits chimiques dans la nature et entraînant la pollution dans l’environnement. La contamination des sols entre autres en raison des déchets et des produits chimiques répandus sur le territoire. (7 et 8)

 

2.2.3 Les effets sur la biodiversité

Les inondations fréquentes en Angleterre peuvent aussi avoir de grave conséquences sur la biodiversité. Pour ce qui est des poissons, ceux-ci peuvent parfois se retrouver par centaines sur les rues, hors de leur habitat naturel. Les oiseaux se retrouvent aussi parmi les espèces affectées par les inondations. Ces derniers peuvent se faire surprendre par la montée du niveau d’eau lors de leur nidification et peuvent donc se noyer affectant la population de l’espèce. (7 et 8)

 

2.3 Dysfonctionnement au niveau des réseaux

2.3.1 L’eau potable

En raison de l’accumulation de dégâts matériels causé par les inondations, une contamination au niveau des sources d’eau potable s’observe. Ainsi, l’eau potable devient de plus en plus rare et de cette façon, l’accès à celle-ci devient très difficile pour plusieurs personnes. (7 et 8)

 

2.3.2 L’électricité

Une autre conséquence importante causé par les inondations qui s’observe en Angleterre sont les pannes de courant. La plupart du temps à la suite d’une inondation, des nombreuses personnes se retrouvent sans électricité en raison des dommages subis par les pylônes électriques. (7 et 8)

 

2.3.3 Les routes et le transport

Les inondations en Angleterre vont aussi provoquer des problèmes au niveau des routes, ainsi que le transport. L’excès d’eau sur les régions vont grandement endommager les routes et rend aussi la circulation extrêmement difficile, surtout en voiture. (7 et 8)

 

  1. Solutions en ce qui concerne les inondations en Angleterre

 

Comme expliqué précédemment, les fréquentes inondations en Angleterre est causé en grande partie par les changements climatiques ayant un impact important, notamment sur les côtes du Nord-Est. L’étude porté par CoastalAdaptation en 2008, avec l’aide de nombreux programmes de modélisation, a prévu une forte hausse de la fréquence et même au niveau de l’intensité de phénomènes météorologiques extrêmes en Angleterre, particulièrement des orages. Ainsi, il est fort possible que le nombre d’inondations risque d’augmenter au cours des prochaines années. De cette façon, de nombreuses solutions s’offrent à l’Angletterre en ce qui concerne la gestion de cette problématique en Angleterre pour les années à venir. (2)

3.1 La gouvernance du risque

3.1.1 Prise en compte croissante de l’État

Après les inondations répandues en Angleterre en 1998 et 2000 qui ont profondément affecté le pays, le gouvernement anglais a décidé de renforcir leur gestion des inondations. De cette façon, l’État est poussé à agir et de mettre en place de nouveau outil de gestion afin de réduire le risque d’inondations. Ainsi, cela provoque une prise de conscience au niveau de l’État. Comme exemple, « les inondations maritimes de janvier 1953, dues à une tempête en Mer du Nord et qui ont dévasté une grande partie de l’est du pays, ont été suivies par la mise en place d’un système d’alerte pour les tempêtes de mer. »[1] Le système d’alerte ne représente qu’un outil de gestion de risque mis en place parmi plusieurs autres, tel que la Thames Barrier, ainsi que la politique de drainage des terres agricoles (1)

 

Le PPS 25

Le PPS 25 est aussi l’un des principaux outils de gestion. Ainsi, la prise en compte croissante du gouvernement anglais favorise une meilleure gouvernance du risque. Pour ce qui est du PPS 25, ce document regroupe des zones propices aux inondations et les classent selon leur probabilité d’inondation de façon à se concentrer sur les zones plus à risque avant tout et de continuer l’urbanisation (construction de nouveaux aménagements) à des endroits moins à risque. (1)

 

3.2 La définition d’un système d’acteurs spécifiques

3.2.1 Les principaux ministères concernés

À l’aide de ces politiques de gestion plus spécifiques mis en place par l’État, cela fait en sorte de définir des acteurs spécifiques qui s’occupent de cette gouvernance. Parmi ces acteurs spécifiques, deux principaux ministères sont concernés, dont le ministère de l’alimentation et des affaires rurale (DEFRA) en partenariat avec le ministère des communautés et du gouvernement local (DCLG). Le DEFRA a la responsabilité en ce qui concerne les politiques globales de protection contre les inondations. Ainsi, ce dernier finance et subventionne les projets et les outils de gestion du risque. Pour ce qui est du DCLG, celui-ci s’occupe de la prévention d’inondations. (1)

 

3.2.2 Les operating authorities

Les operating authorities sont les organismes qui ont la responsabilité de réaliser et d’entretenir les infrastructures qui vont permettre l’écoulement des eaux de façon à diminuer le risque d’inondations. L’Agence de l’Environnement est l’une de ces organismes. Celle-ci a intégré de nombreux outils de gestion sur le territoire tels que des cartes de zones inondables, dans le but d’intégrer le risque plus facilement en ce qui concerne les régions plus urbaines dans le pays. (1)

 

3.2.3 L’importance des compagnies d’assurances

Malgré que le rôle exact des compagnies d’assurances ne soit pas tout à fait déterminé, ces derniers occupent aussi un rôle croissant pour ce qui est de la gouvernance des risques associés aux inondations. Ceux-ci développent l’information sur les inondations, ainsi que l’attitude à prendre lors d’une crise. Ainsi, chacun de ces acteurs spécifiques occupent un rôle important dans la gestion du risque d’inondations et grâce à cette structure, cela favorise une meilleure gestion de risques d’inondations. (1)

 

3.3 L’intégration du risque dans la gouvernance des territoires

3.3.1 L’aménagement du territoire

L’aménagement du territoire est fondamental a une bonne gouvernance du risque. Comme expliqué précédemment, le relief de l’Angleterre est composé de très peu de montagnes et de collines à l’exception du Nord. De cette façon, à certains endroits, ces montagnes et collines vont entourer un territoire et cause des creux. Ainsi, l’eau peut facilement s’accumuler dans ceux-ci. Il est donc important d’aménager ces territoires en fonction du risque afin que la société en bénéficie. D’abord, le risque d’inondation sera évalué pour chaque territoire et les projets d’aménagements seront effectué en fonction des résultats. (1)

 

3.3.2 Le développement durable

Le développement durable est une solution qui concerne les régions plus urbaines de l’Angleterre. Pour le DCLG il s’agirait de construire une ville durable où il y a l’urbanisation, tout en ayant des aménités environnementales de façon à diminuer les risques d’inondations sur le territoire. Comme exemple, l’urbanisation de friches industrielles permet de conserver les espaces verts existants. Ce type de projet permettrait de penser le risque en amont des aménagements. (1)

 

3.3.3 La régulation de l’urbanisation

D’un autre côté, la régulation de l’urbanisation, ainsi que de l’étalement urbain constituent aussi des solutions importantes pour une bonne gouvernance du risque pour la simple et unique raison de la diminution des espaces verts qui permettent d’absorber l’eau. Avec la construction de routes, cela diminue la superficie du sol avec la capacité d’absorber l’eau. Ainsi, la quantité d’eau absorber est moindre et augmente donc le risque d’inondation. Il est donc primordial que l’étalement urbain en Angleterre soit régulé. (1)

[1] BEUCHER, Stéphanie. « L’information géographique » La gestion des inondations en Angleterre : la mise en place d’un système efficace de gouvernance du risque, [En ligne], https://www.cairn.info/revue-l-information-geographique-2008-4-page-27.htm (Page consultée le 4 octobre 2017)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: