Les inondations en Angleterre

  1. Causes des nombreuses inondations en Angleterre

1.1 Les types d’inondations qui affectent l’Angleterre

1.1.1 Les crues lentes fluviales

La crue lente fluviale est la crue la plus souvent vue. Heureusement, elle est la moins dangereuse de tous les types de crues. Ceci-dit, il n’y a pas de morts humaines lors de ce type d’inondation. Après des mois, voir des semaines de précipitations, les dommages sont surtout liés à la hauteur de l’eau dans les fleuves. Donc, ce sont les infrastructures ainsi que les habitations qui sont le plus en danger. (3)

 

1.1.2 Les crues lentes de nappe

Une crue lente de nappe, c’est une remontée des nappes phréatiques. Cela inonde les vallées. Lorsque les nappes phréatiques sont pleines, elles remontent et inondent, par exemple, des vallées. À la suite de cette inondation très longue, cela peut prendre un mois, voir plusieurs mois à ce que les eaux retournent à leur niveau de base. Dans ce même sens, le plus grand danger est le fait que les infrastructures inondées auront un séjour de plusieurs semaines ou mois sous les eaux. (3)

 

1.1.3 Les inondations torrentielles

Les inondations torrentielles ou bien les crues éclairs sont un type différent d’inondation. Tout d’abord, une crue torrentielle se différencie des autres types, car elle se crée dans un relief en montagne. Lorsqu’il y a une pluie abondante en montagne et qu’il y a des déversements dans le bas de la montagne, il s’agit bel et bien d’une inondation torrentielle. Elle balaye absolument tout sur son passage en raison de la vitesse et de la puissance qu’elle a. Le mélange de ces deux aspects la rend très dangereuse. Tout compte fait, c’est la formation de boue lorsque le sol est plein qui ramasse tout sur son passage. Par conséquent, en milieu urbain aussi cela peut se produire. Dans ce genre de relief comme Cheviot Hills, en Angleterre, il est très dangereux de s’y promener en temps très pluvieux ou d’orages violents. (3)

 

1.1.4 Les inondations littorales

Ce type d’inondations se produit surtout lors d’hiver très pluvieux et humides. Les inondations littorales arrivent lorsqu’une crue prend contact avec une marée élevée. Cela fait en sorte que l’eau s’élève puisque les écoulements sont empêchés. Cette inondation affecte surtout tout ce qui est autour de ce contact entre les eaux. Heureusement, l’inondation littorale est beaucoup moins dévastatrice que l’inondation torrentielle. (3)

 

1.2 Changements climatiques

1.2.1 Augmentation des températures

L’augmentation des températures augmentera la température de la mer ainsi que celle de l’air. Comme la fréquence et l’intensité des événements extrêmes tels les orages violents et les tempêtes seront augmentées, la mer en sera affectée. Les tempêtes causeront de grands problèmes d’inondation. Comme l’Angleterre est entourée d’eau en grande partie, les prochaines années seront dangereuses pour ce pays. Les changements climatiques poussant ces températures aux extrêmes, il y aura non seulement plus d’inondation, mais elles seront plus dévastatrices que dans le passé. (2 et 4)

 

1.2.2 Monté du niveau de la mer

La montée du niveau de la mer créera des inondations importantes aux bords de la mer. Cette mer submergera donc, en causes des inondations, des dégâts importants au niveau des abords du pays, c’est-à-dire que les infrastructures près des cotes seront touchées par ces inondations. En ce moment, l’Angleterre craint réellement les prochaines années. Avec les pluies abondantes et le niveau de la mer s’élevant, l’Angleterre risque d’être de plus en plus engloutie sous la mer d’ici le prochain siècle. (2, 4 et 6)

 

1.2.3 L’augmentation d’orages et de précipitations intenses

L’accroissement du taux d’orages et de précipitations intense sera principalement causé par le réchauffement climatique. Par contre, quant à lui, il aura le plus d’effet sur le niveau de la mer. Avec les précipitations de plus en plus abondantes, les sols sont déjà remplis d’eau. Le surplus d’eau va donc se glisser par-dessus le terrain et alors inonder de petites surfaces. Le plus gros problème vient quant à lui de cela mélangé avec les tempêtes créant des inondations sur un sol déjà rempli. (2 et 4)

 

1.3 La topographie de l’Angleterre

1.3.1 Une grande partie se trouve sous le niveau de la mer

Il y a 10000 ans, le territoire de l’Angleterre était totalement différent. Il était plus vaste et on était en mesure de s’y rendre à pied. Maintenant, son territoire est en danger. Le niveau de la mer augmente et des inondations sont créées sur ce territoire. Les inondations vont rendre l’existence de l’Angleterre tres difficile. C’est-à-dire que plus le temps ne passe, plus le réchauffement climatique ne mène l’Angleterre sous la mer. En bref, les inondations continuent d’élever le niveau de la mer et si cela continue, l’Angleterre sera perdue dans l’océan. (2, 4 et 6)

 

1.3.2 Les collines et montagnes

En Angleterre, il y a tres peu de montagnes. Seulement dans le nord, il y a des montagnes, mais rien qui ne dépasse plus de 1000 mètres. Contrairement aux montagnes, le relief de l’Angleterre comprend beaucoup de creux. Ces creux dans le sol de l’Angleterre créent facilement des problèmes d’inondation sur le territoire de ce pays. Pour tout dire, l’eau se remplie dans les creux et élimine des partis de territoire de cette façon. Ainsi, ces parties de territoires ne sont plus praticables, voir inutiles.(2 et 4)

 

  1. Conséquences des nombreuses inondations en Angleterre

2.1 Conséquences économiques

2.1.1 Ralentissement de l’économie

L’économie est ralentie par les inondations puisque l’État perd de l’argent. Au lieu d’investir dans de nouvelles infrastructures, le gouvernement de l’Angleterre doit dépenser son argent pour réparer les pertes causées. Par exemple, la tempête ‘’Desmond’’ a causé énormément de pertes au gouvernement Anglais en 2015. Lors de cette tempête, plus de 6,7 milliards d’euros ont servi à la reconstruction des infrastructures anglaises. (5)

 

2.1.2 Coûts reliés aux dommages matériels

Les inondations en Angleterre causent beaucoup de dommages aux infrastructures et obligent beaucoup de personnes à être évacuées des lieux. Des milliards de dollars sont perdu pour que l’Angleterre répare les problèmes causés par la nature. Des mesures par l’état ont même été dévastés par les inondations ce qui a causé non seulement une perte en temps, mais également une grande perte monétaire. (5)

 

2.2 Conséquences environnementales

2.2.1 Débris matériels

Surtout dans les régions plus urbaines de l’Angleterre, les inondations peuvent causer des dommages majeurs aux infrastructures, aux ponts, les habitations, etc. De cette façon, avec ces montées des eaux, ceux-ci peuvent être extrêmement dévastatrices. (7 et 8)

 

2.2.2 La contamination des sols

Comme expliqué précédemment, les inondations peuvent causer des débris matériels par les dommages causés dans les milieux urbains. Ainsi, cela fait en sorte d’apporter des débris tels que des câbles électriques, des ordures, et même des produits chimiques dans la nature et entraînant la pollution dans l’environnement. La contamination des sols entre autres en raison des déchets et des produits chimiques répandus sur le territoire. (7 et 8)

 

2.2.3 Les effets sur la biodiversité

Les inondations fréquentes en Angleterre peuvent aussi avoir de grave conséquences sur la biodiversité. Pour ce qui est des poissons, ceux-ci peuvent parfois se retrouver par centaines sur les rues, hors de leur habitat naturel. Les oiseaux se retrouvent aussi parmi les espèces affectées par les inondations. Ces derniers peuvent se faire surprendre par la montée du niveau d’eau lors de leur nidification et peuvent donc se noyer affectant la population de l’espèce. (7 et 8)

 

2.3 Dysfonctionnement au niveau des réseaux

2.3.1 L’eau potable

En raison de l’accumulation de dégâts matériels causé par les inondations, une contamination au niveau des sources d’eau potable s’observe. Ainsi, l’eau potable devient de plus en plus rare et de cette façon, l’accès à celle-ci devient très difficile pour plusieurs personnes. (7 et 8)

 

2.3.2 L’électricité

Une autre conséquence importante causé par les inondations qui s’observe en Angleterre sont les pannes de courant. La plupart du temps à la suite d’une inondation, des nombreuses personnes se retrouvent sans électricité en raison des dommages subis par les pylônes électriques. (7 et 8)

 

2.3.3 Les routes et le transport

Les inondations en Angleterre vont aussi provoquer des problèmes au niveau des routes, ainsi que le transport. L’excès d’eau sur les régions vont grandement endommager les routes et rend aussi la circulation extrêmement difficile, surtout en voiture. (7 et 8)

 

  1. Solutions en ce qui concerne les inondations en Angleterre

 

Comme expliqué précédemment, les fréquentes inondations en Angleterre est causé en grande partie par les changements climatiques ayant un impact important, notamment sur les côtes du Nord-Est. L’étude porté par CoastalAdaptation en 2008, avec l’aide de nombreux programmes de modélisation, a prévu une forte hausse de la fréquence et même au niveau de l’intensité de phénomènes météorologiques extrêmes en Angleterre, particulièrement des orages. Ainsi, il est fort possible que le nombre d’inondations risque d’augmenter au cours des prochaines années. De cette façon, de nombreuses solutions s’offrent à l’Angletterre en ce qui concerne la gestion de cette problématique en Angleterre pour les années à venir. (2)

3.1 La gouvernance du risque

3.1.1 Prise en compte croissante de l’État

Après les inondations répandues en Angleterre en 1998 et 2000 qui ont profondément affecté le pays, le gouvernement anglais a décidé de renforcir leur gestion des inondations. De cette façon, l’État est poussé à agir et de mettre en place de nouveau outil de gestion afin de réduire le risque d’inondations. Ainsi, cela provoque une prise de conscience au niveau de l’État. Comme exemple, « les inondations maritimes de janvier 1953, dues à une tempête en Mer du Nord et qui ont dévasté une grande partie de l’est du pays, ont été suivies par la mise en place d’un système d’alerte pour les tempêtes de mer. »[1] Le système d’alerte ne représente qu’un outil de gestion de risque mis en place parmi plusieurs autres, tel que la Thames Barrier, ainsi que la politique de drainage des terres agricoles (1)

 

Le PPS 25

Le PPS 25 est aussi l’un des principaux outils de gestion. Ainsi, la prise en compte croissante du gouvernement anglais favorise une meilleure gouvernance du risque. Pour ce qui est du PPS 25, ce document regroupe des zones propices aux inondations et les classent selon leur probabilité d’inondation de façon à se concentrer sur les zones plus à risque avant tout et de continuer l’urbanisation (construction de nouveaux aménagements) à des endroits moins à risque. (1)

 

3.2 La définition d’un système d’acteurs spécifiques

3.2.1 Les principaux ministères concernés

À l’aide de ces politiques de gestion plus spécifiques mis en place par l’État, cela fait en sorte de définir des acteurs spécifiques qui s’occupent de cette gouvernance. Parmi ces acteurs spécifiques, deux principaux ministères sont concernés, dont le ministère de l’alimentation et des affaires rurale (DEFRA) en partenariat avec le ministère des communautés et du gouvernement local (DCLG). Le DEFRA a la responsabilité en ce qui concerne les politiques globales de protection contre les inondations. Ainsi, ce dernier finance et subventionne les projets et les outils de gestion du risque. Pour ce qui est du DCLG, celui-ci s’occupe de la prévention d’inondations. (1)

 

3.2.2 Les operating authorities

Les operating authorities sont les organismes qui ont la responsabilité de réaliser et d’entretenir les infrastructures qui vont permettre l’écoulement des eaux de façon à diminuer le risque d’inondations. L’Agence de l’Environnement est l’une de ces organismes. Celle-ci a intégré de nombreux outils de gestion sur le territoire tels que des cartes de zones inondables, dans le but d’intégrer le risque plus facilement en ce qui concerne les régions plus urbaines dans le pays. (1)

 

3.2.3 L’importance des compagnies d’assurances

Malgré que le rôle exact des compagnies d’assurances ne soit pas tout à fait déterminé, ces derniers occupent aussi un rôle croissant pour ce qui est de la gouvernance des risques associés aux inondations. Ceux-ci développent l’information sur les inondations, ainsi que l’attitude à prendre lors d’une crise. Ainsi, chacun de ces acteurs spécifiques occupent un rôle important dans la gestion du risque d’inondations et grâce à cette structure, cela favorise une meilleure gestion de risques d’inondations. (1)

 

3.3 L’intégration du risque dans la gouvernance des territoires

3.3.1 L’aménagement du territoire

L’aménagement du territoire est fondamental a une bonne gouvernance du risque. Comme expliqué précédemment, le relief de l’Angleterre est composé de très peu de montagnes et de collines à l’exception du Nord. De cette façon, à certains endroits, ces montagnes et collines vont entourer un territoire et cause des creux. Ainsi, l’eau peut facilement s’accumuler dans ceux-ci. Il est donc important d’aménager ces territoires en fonction du risque afin que la société en bénéficie. D’abord, le risque d’inondation sera évalué pour chaque territoire et les projets d’aménagements seront effectué en fonction des résultats. (1)

 

3.3.2 Le développement durable

Le développement durable est une solution qui concerne les régions plus urbaines de l’Angleterre. Pour le DCLG il s’agirait de construire une ville durable où il y a l’urbanisation, tout en ayant des aménités environnementales de façon à diminuer les risques d’inondations sur le territoire. Comme exemple, l’urbanisation de friches industrielles permet de conserver les espaces verts existants. Ce type de projet permettrait de penser le risque en amont des aménagements. (1)

 

3.3.3 La régulation de l’urbanisation

D’un autre côté, la régulation de l’urbanisation, ainsi que de l’étalement urbain constituent aussi des solutions importantes pour une bonne gouvernance du risque pour la simple et unique raison de la diminution des espaces verts qui permettent d’absorber l’eau. Avec la construction de routes, cela diminue la superficie du sol avec la capacité d’absorber l’eau. Ainsi, la quantité d’eau absorber est moindre et augmente donc le risque d’inondation. Il est donc primordial que l’étalement urbain en Angleterre soit régulé. (1)

[1] BEUCHER, Stéphanie. « L’information géographique » La gestion des inondations en Angleterre : la mise en place d’un système efficace de gouvernance du risque, [En ligne], https://www.cairn.info/revue-l-information-geographique-2008-4-page-27.htm (Page consultée le 4 octobre 2017)

Advertisements

Médiagraphie

SOURCES

(1) ANGLETERRE.ORG.UK, Les grandes villes anglaises, Site d’Angleterre.org.uk, [En ligne], https://angleterre.org.uk/villes-anglaises.htm (Page consultée le 20 septembre 2017)

(2) COSTASUR.COM, Les sports en Angleterre, Site de Costaur.com, [En ligne], https://angleterre.costasur.com/fr/sports.html (Page consultée le 20 septembre 2017)

(3) COLLECTIF. « Atlas Contemporain », Québec, Les Éditions CEC, 2014, p.26

(4) COURRIER INTERNATIONAL, Royaume-Uni, l’Angleterre en plein baby-boom, Site de Courrier International, [En ligne],http://www.courrierinternational.com/une/2013/08/09/l-angleterre-en-plein-baby-boom  (Page consultée le 20 septembre 2017)

(5) ENCYCLOPEDIA BRITANNICA, Cheviot Hills, Site d’Encyclopedia Britannica, [En ligne], https://www.britannica.com/place/Cheviot-Hills (Page consultée le 19 septembre 2017)

(6) ENCYCLOPEDIA BRITANNICA, England, Site d’Encyclopedia Britannica, [En ligne], https://www.britannica.com/place/England#toc44500 (Page consultée le 19 septembre 2017)

(7) ENCYCLOPEDIA BRITANNICA, English Channel, Site d’Encyclopedia Britannica, [En ligne], https://www.britannica.com/place/English-Channel (Page consultée le 19 septembre 2017)

(8) ENCYCLOPEDIA BRITANNICA, Irish Sea, Site d’Encyclopedia Britannica, [En ligne], https://www.britannica.com/place/Irish-Sea (Page consultée le 19 septembre 2017)

(9) ENCYCLOPEDIA BRITANNICA, Pennines, Site d’Encyclopedia Britannica, [En ligne], https://www.britannica.com/place/Pennines (Page consultée le 19 septembre 2017)

(10) EUROSTAT, Structure et vieillissement de la population, Site de Eurostat, [En ligne], http://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php/Population_structure_and_ageing/fr (Page consultée le 20 septembre 2017)

(11) FRANCE DIPLOMATIE, Présentation du Royaume-Uni, Site de France Diplomatie, [En ligne], http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/royaume-uni/presentation-du-royaume-uni/ (Page consultée le 20 septembre 2017)

(12) LA MONTAGNE DES DIEUX, Sondages récents sur l’affiliation religieuse en Angleterre et aux États-Unis, Site de La Montagne des Dieux, [En ligne], http://montagnedesdieux.com/sondages-recents-uk-usa/ (Page consultée le 20 septembre 2017)

(13) L’ATLAS SOCIOLOGIQUE MONDIAL, Royaume-Uni, Site de L’Atlas Sociologique Mondial, [En ligne], http://atlasocio.com/etats/fiches/r/royaume-uni.php (Page consultée le 20 septembre 2017)

(14) LECLERC, Jacques. « Royaume-Uni, Grande-Bretagne, l’État central, l’Angleterre » L’aménagement linguistique dans le monde, [En ligne], http://www.axl.cefan.ulaval.ca/europe/angleterre.htm (Page consultée le 20 septembre 2017)

(15) LE FIGARO.FR, Pourquoi les migrants veulent absolument passer en Angleterre, Site de Le Figaro.fr, [En ligne], http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/07/30/01016-20150730ARTFIG00341-est-il-vraiment-plus-avantageux-de-migrer-vers-l-angleterre.php (Page consultée le 20 septembre 2017)

(16) LE MOCI, Royaume-Uni-Données générales, Site de Le Moci, [En ligne], http://www.lemoci.com/fiche-pays/royaume-uni/ (Page consultée le 20 septembre 2017)

(17) POPULATIONDATA.NET, Atlas des populations et pays du monde, Site de PopulationData.net, [En ligne], https://www.populationdata.net/pays/royaume-uni/ (Page consultée le 20 septembre 2017)

(18) POPULATIONS DU MONDE, Royaume-Uni, Site de Populations du Monde, [En ligne],http://populationsdumonde.com/fiches-pays/royaume-uni (Page consultée le 20 septembre 2017)

(19) ROUTARD, Carte d’identité d’Angleterre, Site de Routard, [En ligne], http://www.routard.com/guide/angleterre/712/carte_d_identite.htm (Page consultée le 20 septembre 2017)

(20) WORLD ATLAS, England, Site de World Atlas, [En ligne], http://www.worldatlas.com/webimage/countrys/europe/england/ukeland.htm (Page consultée le 19 septembre 2017)

 

Sources (Problématique)

(1) BEUCHER, Stéphanie. « L’information géographique » La gestion des inondations en Angleterre : la mise en place d’un système efficace de gouvernance du risque, [En ligne], https://www.cairn.info/revue-l-information-geographique-2008-4-page-27.htm (Page consultée le 4 octobre 2017)

 

(2) COASTALADAPTATION.EU, Drivers of climate change, Site de CoastalAdaptation.eu, [En ligne], http://www.coastaladaptation.eu/index.php/en/9-experiences-3/north-east-england/161-north-east-england-and-climate-change (Page consultée le 4 octobre 2017)

 

(3) LA CHAINE MÉTÉO, Les types d’inondations, site de la chaîne météo [En ligne], http://videos.lachainemeteo.com/videos-meteo/video-meteo_dico/les-types-d-inondations-141194.php (Page consultée le 15 novembre 2017)

 

(4) LA CLIMATOLOGIE, Les causes, plusieurs facteurs interviennent en Europe, site Voyage au cœur de la climatologie [En ligne], http://la.climatologie.free.fr/inondation/inondation2.htm#pri9 (Page consultée le 15 novembre 2017)

 

(5) LE FIGARO.FR, Royaume-Uni : les inondations pourraient freiner la croissance, Site de Le Figaro.fr, [En ligne], http://www.lefigaro.fr/international/2014/02/14/01003-20140214ARTFIG00129-royaume-uni-les-inondations-pourraient-freiner-la-croissance.php (Page consultée le 4 octobre 2017)

 

(6) LE MONDE.FR, Hoax écolo : le Royaume-Uni sous l’eau en 2100, site de Le Monde.fr [En ligne], http://ecologie.blog.lemonde.fr/2014/02/12/hoax-ecolo-le-royaume-uni-sous-leau-en-2100/ (Page consultée le 15 novembre 2017)

 

(7) L’EXPRESS, Inondations au Royaume-Uni : origine, coûts, et conséquences, Site de l’express, [En ligne], http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/inondations-au-royaume-uni-origine-couts-et-consequences_1749480.html (Page consultée le 4 octobre 2017)

 

(8) THEGUARDIAN, England’s floods – everything you need to know, Site de theguardian, [En ligne], https://www.theguardian.com/environment/2014/feb/11/englands-floods-everything-you-need-to-know (Page consultée le 4 octobre 2017)

 

Indicateurs de développement

Les différents indicateurs de développement caractérisant l’Angleterre sont :

 

 

Indicateur Taux Année de référence
Taux d’alphabétisation 99.01 % 2011
Taux de chômage 4,8 % 2016
Taux de chômage des -25 ans 16,1 % 2014
Taux de chômage des +55 ans 3,6 % 2014
Indice de fécondité 1,88 % 2014
Taux de natalité 12,72 % 2013
Taux de mortalité 9.06 % 2013
Solde migratoire 2,50 % 2016

 

 

La population de l’Angleterre comptait 49,9 millions d’habitants en 2000. En 2008, elle comptait alors approximativement 64 000 000 habitants comparativement à un estimé de 62 630 000 pour le Royaume-Uni. (10 – 16 – 17 – 18)

Situation politique

Au Royaume Uni, c’est une monarchie constitutionnelle qui dirige le pays. Cette monarchie est dirigée par le Premier ministre Theresa May depuis juillet 2016, tandis que l’État est dirigé par la reine Élizabeth II.

reine-elizabethII
https://sites.google.com/site/langleterrepourtous/presentation-de-l-angleterre/la-politique-de-l-angleterre

 

Présentement, l’Angleterre est impliquée dans 2 guerres : la Guerre d’Afghanistan et la Guerre contre le terrorisme. Récemment, elle a aussi été impliquée dans la guerre d’Irak qui s’est terminée en 2009. La guerre contre le terrorisme a débuté en 2001, soit l’année ou le World Trade center s’est effondré mettant en cause le terrorisme. Cette guerre a été déclenchée par un avion et depuis, l’Angleterre est régulièrement attaqué. Pour les réfugiés, l’Angleterre semble être un pays très attirant. Une force d’attraction pousse les migrants à tenter d’entrer au pays par les frontières. Des demandes d’asiles reçus, plus du double a été accepté par l’Angleterre face a la France. Également, en France, il y a presque deux fois plus de chômage. Ça attire donc les migrants beaucoup plus fortement vers l’Angleterre plutôt que vers la France. (11 – 15)

Économie

Du côté économique, le secteur tertiaire de l’Angleterre est très fort, en particulier pour les domaines du secteur bancaire et de l’assurance.  Le secteur primaire comprend l’agriculture (pommes de terre, betteraves, le blé et l’orge), l’élevage (les ovins et les bovins) et la pêche.  Le secteur secondaire comprend les machines-outils, le matériel de transport et les produits chimiques.

En ce qui concerne la répartition des différents secteurs d’activités, au rang 1 se situe le secteur tertiaire (aussi désigné le secteur de services) avec un pourcentage de 80,4 % de la population active, ce qui représente 78,9 % du PIB.  Au rang 2 se situe le secteur secondaire (aussi désigné le secteur de l’industriel) avec un pourcentage de 18,2 % de la population active, ce qui représente 20,5 % du PIB.  Enfin, au 3e rang se situe le secteur primaire (aussi désigné le secteur de l’agriculture) avec un pourcentage de 1,4 % de la population active, ce qui représente 0,7 % du PIB.  Ces données datent de 2006.

uk1

http://www.ifrap.org/etat-et-collectivites/le-pib-de-la-france-depasse-par-le-royaume-uni-pas-si-anecdotique

 

On peut également citer quelques exemples de dépenses au niveau du PIB, selon des données de 2013 et de 2014, dont notamment la santé (9,11 %), l’éducation (5,72 %) l’armée (1,97 %) et la recherche (1,62 %), pour ne nommer que quelques postes budgétaires. (16)

Culture du pays

L’Angleterre fait partie du Royaume-Uni.  Font également partie du Royaume-Uni le pays de Galles, l’Irlande du Nord et l’Écosse. L’Angleterre compte 45 comtés et ceux-ci sont divisés en 330 districts dont les districts eux-mêmes se trouvent à regrouper plus de 10 000 paroisses.  La superficie de l’Angleterre est de 130 395 km².  La capitale de l’Angleterre est Londres.

 

Les principales villes de l’Angleterre sont : Londres, Liverpool, Manchester, Birmingham Leeds, Bradford, Sheffield, Newcastle et Bristol.

 

L’Angleterre a pour langue principale et officielle l’anglais. Il y a aussi des langues régionales qui sont le gaélique écossais, le gallois, scots, scots d’Ulster, cornique et l’irlandais.

 

Les différents groupes ethniques sont : Européens (87,1 %), Antillais/Africains (3 %), Indiens (2 %), Pakistanais (2 %), Métis (2 %), Bangladeshis (0,7 %) et Chinois (0,7 %).

 

Il y a aussi des langues régionales qui sont le gaélique écossais, le gallois, scots, scots d’Ulster, cornique et l’irlandais.

 

Les religions de l’Angleterre sont catholiques, anglicanes, autres chrétiens, non chrétiens et certains sont sans religion du tout, tel que le démontre plus amplement le graphique suivant :

 

répartitionUK

http://montagnedesdieux.com/sondages-recents-uk-usa/

 

 

En Angleterre, deux sports sont pratiqués de façon dominante par rapport aux autres. Tout d’abord, il y a le cricket qui est le sport national. Puis, il y a le football (soccer) qui est réputé dans cette région de l’Europe. L’Angleterre possède dans son pays certains de plus grand clubs de football au monde. Même si le cricket est le sport national, pour la plupart de la population est d’accord sur le fait que le football est plus important. Le football est presque une religion en Angleterre.(1 – 2 – 14)

Potentiel économique

Comme présenté précédemment, les sols de l’Angleterre sont très riches et fertiles, chaque type de sols contenant sa propre classe de végétation en raison des nombreux minéraux contenus dans ces terres et aussi, parce qu’une grande partie du pays se trouve au niveau de la mer. De cette façon, l’économie de l’Angleterre est demeurée majoritairement agricole jusqu’au 18e siècle en raison de la révolution industrielle. Malgré la baisse dans ce domaine, le potentiel économique reste toujours très grand notamment grâce aux comptés, qui sont demeurés des endroits qui dépendent de l’agriculture. L’environnement physique ainsi que les ressources naturelles du pays est donc favorables au développement agricole que les autres parties du Royaume-Uni. L’Angleterre à une plus grande portion de basses terres où les sols sont plus fertiles et où le climat est propice à la culture de certains produits. Le blé étant une récolte importante pour le pays est cultivé dans les endroits plus secs et ensoleillés. Le maïs, le seigle, l’avoine et le colza sont aussi récoltés. Par ailleurs, les sols d’argile sont utilisés pour culture de patates, de fruits et de légumes (6).

Hydrographie

Comme mentionné précédemment, l’Angleterre est l’un des trois pays qui forme l’île immense de la Grande-Bretagne et est aussi délimité par deux basins d’eaux importants. D’abord la mer d’Irlande qui se trouve à l’ouest du pays. Cette mer est reliée à l’océan atlantique par le Canal du Nord qui se retrouve entre l’Irlande du Nord et l’Écosse. La mer est environ 210km de long et 240km de large et connaît une superficie d’environ 100 000 km2. Elle atteint aussi une profondeur de 175 mètres au niveau de Mull of Galloway (8). Par ailleurs, il y a La Manche qui séparant la côte sud de l’Angleterre et la côte nord de la France et s’enfilant vers l’est jusqu’à sa jonction avec la mer du Nord au Pas-de-Calais en France. La Manche, avec une superficie d’environ 75 000km2, celle-ci est la plus petite des mers peu profondes qui recouvrent le plateau continental de l’Europe. Sa largeur va varier graduellement de 180 à un minimum de 34 kilomètres, tandis que sa profondeur moyenne diminue de 120 à 45 mètres (7). Au cours des années, La Manche suscite un grand intérêt scientifique au cours des années, surtout à l’égard du mouvement des marées. Plusieurs autres cours d’eau plus petits composent le réseau hydrographique de l’Angleterre, dont la Severn, le Wye, la Tamise et plusieurs autres.

450px-Major.rivers.of.England
Rivières importantes de l’Angleterre (https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_rivers_of_England)

Types de climats

Tel que les autres zones maritimes tempérées, le climat en Angleterre est tempéré chaud et humide (Cf), qui varie entre 2°C en janvier et 20°C en juillet en moyenne. Ce pays est aussi connu pour ses pluies fréquentes ce qui est surtout vrai au nord-ouest et au sud-ouest du territoire. Malgré cela, le nord-est et les régions centrales vont recevoir moins de 750mm annuellement en moyenne et vont fréquemment subir des sécheresses (3 et 6).

World_Koppen_Map
Classification de Köppen (https://fr.wikipedia.org/wiki/Classification_de_Köppen)

 

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑